• Tribune libre : De la Gauche au Centre Droit, union en faveur du Mariage pour Tous

    Posté le 18 jan 2013, sous Actualités | Commentaires fermés

     

    En réaction à la manifestation du 13 janvier, les jeunes de différents mouvements et partis politiques s’unissent pour exprimer leur attachement aux valeurs républicaines en général et à l’Egalité en particulier.

    La question du mariage pour tous qui est aujourd’hui au centre du débat, est un débat ayant pour origine l’égalité entre les hommes, c’est donc tout naturellement que des républicains de tous les bords s’unissent pour défendre cette loi.

     

    A quelques semaines du début des discussions à l’Assemblée Nationale sur la proposition de loi relative au Mariage pour tous, les Jeunes engagés de Loire-Atlantique issus des différents mouvements politiques de la Gauche, du Centre et du Centre-Droit s’unissent pour défendre cette future loi.

    L’égalité républicaine, une égalité des droits

    Ce principe fondateur de la République française guide nos pas, nos choix et nos actions. Avec la Liberté et la Fraternité, il est le garant du pacte social et national entre tous les français. Aujourd’hui, cette égalité Républicaine consacrée par notre Constitution passe irrémédiablement par une égalité dans les droits, dont celui de se marier civilement. L’institution du mariage et de la famille, qui sont deux piliers de notre société, se doivent d’évoluer avec le temps et tendre vers toujours plus d’Egalité.

    Trop d’inégalités persistent de nos jours, pour laisser celles qui résultent du droit et des héritages d’une société passée continuer de fractionner les Hommes entre eux. Il est du devoir des républicains issus de tous les bords de s’unir pour soutenir cette mesure.

    La défense des valeurs n’a pas de calendrier

    Un argument sans fondement est trop souvent opposé à cette mesure. On argue la situation socio-économique préoccupante de notre pays pour relayer la question du mariage pour tous aux seconds ou troisièmes plans des priorités. Au contraire, nous devons plutôt nous réjouir que les luttes pour les valeurs fondamentales de notre République mobilisent et font naitre le débat dans notre société.

    Par cette tribune, nous souhaitons que chacune et chacun se questionne sur ce sujet. Nous considérons que cette proposition de loi vient renforcer l’institution du mariage en lui donnant un caractère universel et non ségréguant par l’orientation sexuelle comme c’est le cas aujourd’hui.

    L’amour, la valeur au coeur de la famille

    Il n’est pas ici question de dire que les couples homosexuels sont de meilleurs parents que les couples hétérosexuels. Aucune étude et aucun dogme ne peut soutenir de telles comparaisons, l’essence même de la famille est le foyer où la cheminée et l’amour des parents donnent de la chaleur et du bien-être.

    Le mariage et la possibilité d’adopter sont des libertés inhérentes à toute personne humaine que le législateur doit consacrer juridiquement. Trop d’enfants en France et dans le Monde sont aujourd’hui dans l’attente de trouver ce foyer, où l’écoute, l’amour et l’affection viendront avec l’éducation leur donner une seconde chance dans la vie. C’est pourquoi, nous Jeunes engagés de différents partis politiques de la Gauche, du Centre et du Centre-Droit, considérons que l’adoption doit aller de pair avec le mariage pour tous. Cette adoption pour tous est encore une fois, une évolution vers plus d’humanisme dans notre société.

     

    Adrien BARON
    Coordinateur provisoire des Jeunes UDI de Loire-Atlantique

    Pierre CORMIER
    Secrétaire Général des Jeunes Centristes Pays de la Loire

    Yasmine GHENAI
    Responsable Départementale Adjointe des Jeunes Radicaux de Loire-Atlantique

    Antoine de LAPORTE
    Animateur Fédéral Mouvement des Jeunes Socialistes de Loire-Atlantique

    Florent LUCAS
    Président des Jeunes Démocrates de Loire-Atlantique

    Alexis TOUCHERON
    Coordinateur des Jeunes Ecologistes de Nantes

  • Bonne année 2013

    Posté le 1 jan 2013, sous Actualités | Commentaires fermés

  • L’origine de la Trêve des Confiseurs

    Posté le 30 déc 2012, sous Actualités, Découvrir | Commentaires fermés L’origine de la Trêve des Confiseurs

    En fin d’année, on parle souvent de cette Trêve des Confiseurs, notamment dans la sphère politique, mais à quoi correspond-elle vraiment ?

    Certes, les confiseurs ont durement travaillé ces derniers jours afin de satisfaire les gourmands qui leur permettent, bien souvent, de faire plus de la moitié de leur chiffre d’affaire annuel. Ils ont donc gagné le droit de s’en remettre. Cela dit, la Trêve des Confiseurs a pour origine la Trêve de Dieu.

    La Trêve des Confiseurs a pour origine la Trêve de Dieu…

    La Trêve de Dieu fut imposée en France par le roi Louis IX (Saint-Louis) au milieu du XIIIème siècle. L’Eglise demanda alors que les combats guerriers soient arrêtés en période de Fêtes religieuses : pendant l’Avent, le Carême et à Pâques. Les combattants devaient également observer une trêve pendant 8 jours après la Pentecôte.

    En 1875, les travaux politiques et les débats ont été suspendus pour la première fois entre le 31 décembre et le deuxième mardi de janvier.

    En France, il est devenu traditionnel de prendre une pause entre Noël et le Premier de l’An pour se retrouver autour des plaisirs de la table. Aujourd’hui, la Trêve des Confiseurs représente donc la trêve des querelles.

    On pense aussi à la Trêve de Noël, observée par certaines troupes dans les tranchées lors de la Première Guerre mondiale, à Noël 1914, puis à Noël 1915 et à Pâques 1916. Ces interruptions des hostilités n’étaient pas officielles mais des initiatives spontanées.

  • Maroc : Zoom sur le 1er Trophée de l’Engagement Solidaire

    Posté le 14 déc 2012, sous Actualités, Découvrir | Commentaires fermés Maroc : Zoom sur le 1er Trophée de l’Engagement Solidaire

    Alors que Jean Marc Ayrault est en visite officielle au Maroc, notamment à l’occasion de l’inauguration du tramway à Casablanca, je profite de cette actualité pour vous présenter une belle initiative organisée par le cabinet CAP.

    Pour sa première édition, qui se déroulera le 19 janvier 2013 à Casablanca, se sont quatre catégories qui seront mises à l’honneur par les Trophées de l’Engagement Solidaire : Humanitaire-Caritatif, Environnement-Développement, Culture – Education et Enfance – Jeunesse.

    L’objectif de cette manifestation est de mettre en lumière et récompenser les associations qui auront, par leurs projets, leurs actions ou leur engagements quotidiens, marquées la vie de la société marocaine.

    Cette initiative outre-méditerranée, est l’occasion pour moi de saluer le travail de toutes ces associations qui agissent au quotidien et dans tous les domaines. En quelques chiffres, on compte 1.3 million d’association en France et 165 000 emplois des salariés. L’année 2012 aura vu la naissance de 65 000 nouvelles associations en France, soit une augmentation de 4%.

    La loi de 1901 qui régit la création et le fonctionnement des Associations est une loi qui a été portée par le nantais Pierre Waldeck Rousseau ayant reçu le soutien des Radicaux, membres du son gouvernement.
    Plus d’informations : Site du cabinet Cap
  • 113ème Congrès du Parti Radical, de solides bases pour de nouvelles aventures communes.

    Posté le 9 déc 2012, sous Actualités | Commentaires fermés 113ème Congrès du Parti Radical, de solides bases pour de nouvelles aventures communes.

    Ce sont dans les salons du Tapis Rouge que s’est tenu le 113ème Congrès du Parti Radical. A cette occasion, Jean Louis BORLOO a été réélu au poste de président du Parti Radical et Laurent HENART reconduit dans ses fonctions de Secrétaire Général.

    Le Parti Radical a réaffirmé son vœu d’adhérer à l’UDI et celui-ci s’est traduit par un nouveau vote et une modification de nos statuts afin de rendre possible une pleine et entière adhésion des radicaux à cette nouvelle grande formation. L’autre temps-fort et historique pour notre formation politique est l’accueil de la Gauche Moderne dans les rangs de notre famille radicale républicaine – radicale socialiste.

    L’équipe de la Nouvel’éRe et le Pôle Fédération du Bureau National de la Nouvelle Génération

    Cette date marquera également le lancement de la Nouvel’éRe (Etudiants radicaux et européens), qui œuvrera dans les Ecoles, les Universités et dans tous les lieux où les étudiants étudient ou bien vivent au quotidien. C’est autour d’une équipe de jeunes menée par Damien PAWELEC et Agathe BROUILLARD que cette nouvelle structure va se développer dans nos territoires. Le pôle Fédérations, que je pilote, leur apportera le soutien nécessaire pour que ce projet soit une réussite.

    Enfin, ce 113ème Congrès aura été l’occasion pour les radicaux de réaffirmer notre attachement à la République, à la valeur universelle des pères de l’Europe et au progrès à travers les grandes réformes relatives à la décentralisation, à une économie compétitive est socialement responsable. Le Parti Radical souhaite et participera à la construction et l’avènement de l’UDI aux prochaines élections, mais il restera le gardien de la République et le garant de la Laïcité, pierre angulaire de notre pacte social et national.

  • L’UDI sur les ondes Nantaises

    Posté le 4 déc 2012, sous Actualités, Mon action | Commentaires fermés

    Hier, j’ai eu l’occasion, en compagnie de Yasmine GHENAI, RDJA des Jeunes Radicaux de Loire Atlantique, et en présence de Julien BAINVEL, de François-Xavier PRIOU et d’Alexis GRILLET, de débattre sur Radio Prun’ sur le thème de l’opposition au gouvernement. L’actualité politique sur les turbulences de l’UMP a également été au cœur de nos discussions.

    U.D.I. : La seule force d’opposition crédible, sereine et ouverte.

    J’ai profité de cette occasion pour revenir sur les mots de Jean Louis BORLOO, qui qualifie l’U.D.I. aujourd’hui de seule force d’opposition « crédible, sereine et ouverte ». La France a besoin aujourd’hui d’une opposition forte, avec un Centre Droit fort que nous incarnons. Nous appelons de nos vœux l’UMP à se ressaisir rapidement afin de pouvoir s’appuyer sur un partenaire politique stable et cohérent.

    Je vous invite à écouter ou réécouter l’émission d’hier soir en PodCast.
  • La reconnaissance de l’Etat Palestinien, une pierre vers la Paix ?

    Posté le 1 déc 2012, sous Actualités | Commentaires fermés La reconnaissance de l’Etat Palestinien, une pierre vers la Paix ?

    Le long processus de reconnaissance de l’Etat palestinien est en marche ! Le long processus vers la Paix est en panne …

     

    Avec 138 « oui », l’Autorité palestinienne conduite par Mahmoud Abbas devient Etat observateur au sein de l’ONU. Au-delà du symbole, c’est une nouvelle série de droits que confère ce statut et qu’Israël va devoir observer vis-à-vis de son voisin. C’est aussi un peu de dignité offerte au peuple palestinien.

    Cette décision intervient alors que cette zone connait depuis plusieurs semaines de graves troubles qui remettent à plus tard des négociations pour enfin aboutir à la paix.

    Cette décision intervient au moment où Israël décide de lancer un nouveau programme de constructions dans le territoire occupé, faisant « reculer la cause d’une paix négociée » comme le précise Hilary Clinton.

    Ma génération aura toujours connu ce territoire en guerre, alors qu’il aurait dû être le territoire de la Paix et du Repos après les atrocités de la Seconde Guerre Mondiale.

    Cette décision intervient tandis que la région du Moyen Orient est enflammée comme en Syrie, ou bien menaçante comme en Egypte ou en Tunisie, pays qui entament leur longue route de transition démocratique.

    Le cœur de cette région est ce magnifique territoire de la Judée à la Samarie ayant pour repère la cité trois fois Sainte de Jérusalem. Ville sainte, ville où les trois religions qui prônent la Paix et l’Amour s’affrontent sans cesse pour le pouvoir et la domination.

    Et pourtant, quand, à New York, le président Abbas se dit prêt à revenir à la table des négociations, quand Israël, membre du club fermé des puissances nucléaires, semble donc a priori favorable au dialogue, qu’attendent les membres de la communauté internationale pour enfin d’accompagner ces deux nations à s’entendre ? Aider à faire vivre ses deux peuples prisonniers de leurs querelles historiques vers une nouvelle voie, où la dignité et le respect seront élevés au rang de principe pour une Paix durable.

    Maintenant que le président Obama est réélu et auréolé de son prix Nobel de la Paix, qu’attend-il pour faire cesser les massacres de son allié historique, Israël, et pour combattre le terrorisme qui mine les rangs palestiniens ? Que fait l’Union Européenne, riche de ses principes de Droit de l’Homme, de sa construction européenne garantissant la paix depuis plus d’un demi-siècle et également auréolé de son prix Nobel de la Paix, pour faire de la Paix une réalité ?

  • Clause de conscience : la fausse bonne idée

    Posté le 22 nov 2012, sous Actualités | Commentaires fermés

    Afin de relever le « défi  de trouver des nouvelles formes pour vivre les différences dans l’égalité », pour reprendre les mots des évêques de France et, en l’occurrence, dans le mariage, ma position reste la même. C’est au nom de l’Egalité des Droits que je me positionne favorablement au mariage pour tous.

    Entendons-nous sur les termes. Je considère le mariage comme l’acte d’union entre deux personnes qui s’aiment, et non pas comme un contrat ouvrant des droits ou encore comme un engagement donnant le droit de fonder une famille. Je donne ici l’exemple de ses familles que nous connaissons tous autour de nous et qui n’ont pas besoin du mariage pour vivre et faire vivre l’esprit de famille.

    Mon propos d’aujourd’hui fait écho au discours du Président de la République, qui a d’ailleurs depuis décidé de revenir sur ses mots, concernant l’instauration d’une clause de conscience.

    Jamais personne n’a été contraint d’être élu, c’est un choix qui implique des devoirs, au premier desquelles celui de garantir les principes de la République.

    Quelle faute, quelle stupidité et quel danger ! De quelle manière inscrire la possibilité pour un maire ou ses élus de se prévaloir d’une clause de conscience pour ne pas célébrer un mariage entre deux personnes de même sexe ? Comment des élus de la République, élus du Peuple, peuvent-ils ainsi se prévaloir de leur conscience et de ne pas appliquer de fait la Loi ?

    Qui dit conscience, dit conviction et en l’occurrence religieuse, est-il possible dans notre République laïque, qu’un élu fasse primer sa conviction sur son devoir ? Je crois savoir que dans notre démocratie, jamais personne n’a été contraint d’être élu, c’est un choix. Ce choix implique des devoirs, au premier desquelles celui de garantir les principes de la République.

    Je vous laisse imaginer les dérives possibles d’une telle clause qui serait obligatoirement générale dans ce texte de loi. Après le refus de marier les homosexuels, pourquoi ne pas invoquer cette clause pour ne pas marier les divorcés, les asiatiques, les handicapés ou les musulmans ?.. Cette clause de conscience, qui est par ailleurs une nécessité dans le monde médical, quand on touche aux questions de la vie et de la mort, est loin d’en être une quand il s’agirait finalement, au nom de sa conscience, de juger l’amour sincère d’autrui.

    En proposant cette possibilité, le Président de la République fait peser un gros risque sur notre Egalité Républicaine en général, et sur l’Institution du mariage en particulier.

  • 11 novembre 1918 – 11 novembre 2012 : Hommage à Clemenceau

    Posté le 11 nov 2012, sous Actualités | Commentaires fermés 11 novembre 1918 – 11 novembre 2012 : Hommage à Clemenceau

    A l’occasion de l’anniversaire de l’armistice de 1918, le général De Gaulle prononçait en 1941 un discours à la radio de Londres.

    Au fond de votre tombe vendéenne, aujourd’hui 11 novembre, Clemenceau! vous ne dormez pas.

    Car, certainement, la vieille. terre de France qui vous enterre pour toujours a tressailli avec colère tandis que le pas insolent de l’ennemi et la marche feutrée des traîtres foulaient le sol de la patrie.

    Ah! Vieux Tigre! De votre temps nous avions des canons qui hachaient les rangs allemands, des chefs que rien n’abattait et une caponnière à Vincennes pour faire justice de la trahison. Nous avions vous, qui répondiez à toutes les voix de l’infamie : « La guerre ! Rien que la guerre! Le pays connaîtra qu’il est défendu ! »

    Jean Louis Borloo rendant à son tour hommage à G. Clemenceau

    Mais, à présent, nos armes sont livrées aux mains de l’ennemi; les chefs se sont rués à la capitulation pour mieux courir ensuite aux places; les pelotons d’exécution ne fusillent que de bons Français; et la bouche de ceux qui prétendent gouverner notre pays ne s’ouvre que pour lui ordonner de se rouler dans la boue.

    Et pourtant, malgré la honte du désastre et le martyre de la servitude, la France, sachez-le bien! s’est retrouvée, ce II novembre, tout entière tendue dans l’espoir de vaincre et le serment de se venger.

    Président Clemenceau! La France aujourd’hui a regardé plus loin que sa douleur. Elle a vu l’ennemi décidément impuissant à réduire notre bonne et brave alliée l’Angleterre. Elle a vu les armées allemandes tenues en échec sur chaque mètre courant de l’immense front de Russie. Elle a vu l’Amérique s’avançant pas à pas vers le théâtre des batailles. Elle a vu les forces croissantes des Alliés se rassembler sur tous les fronts du monde pour écraser l’envahisseur. Elle a vu ses propres drapeaux, fièrement tenus par des soldats fidèles, flotter parmi les combattants.

    Père-Ia-Victoire ! le soir du grand 11 novembre, quand la foule, ivre de joie, s’épuisait à vous acclamer, vous avez crié les seuls mots qu’il fallait dire. Vous avez crié : « Vive la France! » Eh bien! vous n’avez pas crié pour rien! La France vivra et, au nom des Français, je vous jure qu’elle vivra victorieuse.

    Quand la victoire sera gagnée et que justice sera faite, les Français viendront vous le dire. Alors, avec tous les morts, dont est pétrie la terre de France, vous pourrez dormir en paix.

  • Sainte République Française …

    Posté le 1 nov 2012, sous Actualités | Commentaires fermés

     De la fille aînée de l’Eglise à la République Française, la France a donné une multitude de Saints à l’Eglise de Rome

    Mon goût pour l’Histoire de France en général, et pour le lien si remarquable entre l’Eglise et la France à travers les siècles en particulier, m’encourage ce petit billet à l’occasion de la fête de la Toussaint. Ce thème est d’autant plus actuel que le 20 octobre dernier, Manuel Valls, actuel ministre de l’Intérieur et à ce titre en charge des Cultes, a assisté au Vatican à la canonisation du jésuite français Jacques Berthieu, premier saint de Madagascar.

    J’ai souhaité ici dresser une petite litanie de quelques saints que l’Eglise Catholique a déclaré Saints Patrons de la France

    La Sainte patronne principale de la France est la Bienheureuse Vierge Marie, sous le vocable de son Assomption dans le ciel. Depuis les premiers siècles de l’Eglise jusqu’à notre temps, Irénée et Eucher de Lyon, Hilaire de Poitiers, Bernard de Clairvaux, François de Sales, et nombre d’autres saints de France, ont célébré Marie et contribué à promouvoir et amplifier à travers la France le culte de la Mère de Dieu.

    Entre traditions et particularismes régionaux, ces saints font pleinement partie de l’Histoire de notre Nation

    Une série de Saints patrons secondaires vient également intercéder pour la protection de la France, au rang desquels Sainte Jeanne d’Arc, née vers 1412 à Domrémy, morte sur le bûcher le 30 mai 1431 à Rouen, est une héroïne de l’Histoire de France. Chef de guerre et sainte de l’Église catholique, connue depuis l’époque comme « la Pucelle d’Orléans », et depuis le XIXe siècle comme « mère de la nation ».

    C’est à l’époque de Charlemagne, que Sainte Pétronille fut quant à elle reconnue patronne des rois de France, elle devint patronne nationale quand la France se nomma « Fille aînée de l’Église », ce qui a fait dire que la France est la première fille de l’Église comme Pétronille est la fille du premier chef de l’Église. La tradition veut que Pétronille soit la fille spirituelle de saint Pierre, c’est lui qui l’aurait baptisée.

    L’apôtre de la Gaule, Saint Martin de Tours est également un Saint patron secondaire de la France, il fut saint protecteur durant l’ère mérovingienne et aujourd’hui plus de 4 000 églises lui sont dédicacées en France. Saint Denis et Saint Rémi l’accompagne également dans cette tache de patronner la France.

    Plus récemment, c’est le Pape Pie XII qui en 1944 donna Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus comme nouvelle patronne secondaire de la France.

    En outre, notre pays est sous la protection de l’Archange Saint Michel, qui protège également les parachutistes de notre armée.

     

    Cette litanie de Saints et de Saintes évoquée plus haut, les traditions de patronage qui existent encore dans certaines professions, associations ou villages, sont autant de symboles vivants de l’impact de l’Eglise Catholique dans notre pays. Entre traditions et particularismes régionaux, ces saints font pleinement partie de l’Histoire de notre Nation.

  • Page 2 of 7«12345»...Last »

Blog realise par MBG Ouest COM - Mentions legales