• Une expérience unique, un Meeting du Front de Gauche

    Posté le 15 jan 2012, sous Actualités | Commentaires fermés Une expérience unique, un Meeting du Front de Gauche

    On a de tout avec de l’argent, hormis (…) des citoyens.Jean-Luc Mélenchon, le 14 janvier 2012, d’après Jean-Jacques Rousseau

    Le froid nous glaçait samedi soir lors de notre arrivée à l’entrée du Zénith sur le point d’être transformé pour une soirée en un hémicycle de la classe ouvrière, venue en masse écouter le discours de ses dirigeants. Devant nous, un spectacle inouï de drapeaux rouges, flanqués de faucilles et de marteaux nostalgiques d’un autre siècle, estampillés des sigles PCF, CGT, JC ou encore Parti de Gauche, venait donner un air de gaité à ces files humaines d’ouvriers, de syndicalistes et de salariés.

    Des hauteurs des gradins s’offrent à nos yeux l’arène déjà pleine des 6000 militants et sympathisants et de centaines de drapeaux flottants et tournoyants…

    Les tambours officiels du Front de Gauche donnaient à l’attente un petit gout de manifestation, de cortège, de défilés derrière des banderoles. Puis, peu avant 18h, nous avançons enfin et pénétrons dans le Zénith qui avait revêtu pour l’occasion une sobre scène cramoisie, deux fauteuils vermillon brillant et d’un éclairage écarlate du plus bel effet. Le ton de la soirée était donné, elle sera … rouge !

    Discrètement, nous nous installons dans les hauteurs des gradins, d’où s’offrent à nos yeux l’arène déjà pleine et les centaines de drapeaux flottants et tournoyants. Un peu pétrifiés, subjugués même, par tant d’énergie et de détermination. Loin des commentateurs nous annonçant sa mort, la classe ouvrière était bien présente à perte de vue, ressuscitée en nombre, je peux vous l’affirmer, puisque le chiffre de 6000 militants et sympathisants a été avancé. C’est dans cette ambiance euphorique que grimpe alors sur la scène une chauffeuse de salle et entreprend de faire encore monter la chaleur, en lançant quelques acclamations et autres injonctions. Elle nous annonce que le programme du Front de Gauche pour les présidentielles va être pédagogique, qu’il va passer par l’explication, que l’on va faire appel à notre intelligence et sur ce nous lance … trois dessins animés ! Je n’avais pas pressenti ainsi l’utilisation de mon intellect.

    Le premier de ces vidéos didactiques est fortement inspiré du coup de crayon Shadock, nous expliquant la DETTE, qui, pour faire court, est à un tiers normal, et aux deux tiers restants causée par les RICHES. Le deuxième dessin animé nous explique que le Front de Gauche et le Front National c’est tout, sauf la même chose ! Et enfin, la troisième vidéo tente de nous vendre la dernière bonne idée du parti : la rédaction d’une nouvelle constitution par une Assemblée Constituante élue à la proportionnelle …

    Puis vient enfin le moment de l’arrivée de nos orateurs, avec en tête Patrick Le Hyaric, Rédacteur en chef de L’Humanité et député européen, suivi de Martine Billard, coprésidente du Parti de Gauche et bien sûr de Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle.

    Les deux premiers orateurs s’essayent à faire frissonner ce chaudron, par quelques envolées lyriques, quelques appels à la lutte et à la résistance. Puis, avant que le grand tribun rejoigne à son tour la scène du Zénith de Nantes, on nous présente le soutien d’une Guest Star de premier choix : Anémone. Quelle stupeur de m’apercevoir que celle qui a reçu le césar de la meilleur actrice dans le Grand Chemin l’année de ma naissance, arrive à déclencher tant d’enthousiasme par l’appui qu’elle apporte à Jean Luc Mélenchon.

     

    Enfin, celui que tous attendent, celui qui a brillé jeudi à la télévision par quelques adroites pirouettes, celui qui redonne à l’art oratoire quelques lettres de noblesse en politique, celui qui représentera le Front de Gauche cette année, se hisse sur scène dans un tourbillon de drapeaux venant rougir un peu plus l’arène politique. Seuls quatre drapeaux tricolores isolés nous rappellent que ce meeting s’inscrit dans le cadre de l’élection à la Présidence de la République. Je l’avoue, j’ai vibré. Quand avec tant de talents et tant de finesse, on manie la langue française et que l’on vient réveiller l’âme Républicaine, la gloire du peuple français et bien tout l’auditoire vibre. Mais je vous assure que l’on se refroidit la seconde qui suit quand ceux-ci riment avec « emprunt forcé », « planification écologique », « SMIC à 1700 euros » ou « Assemblée Constituante ». Une grande partie du discours de Monsieur Mélenchon est consacrée, comme un des trois dessins animés, à se démarquer de l’autre Front, le National, tout en cherchant sans cesse à ramener vers lui des brebis égarées séduites par un son de cloche si proche du sien, celui de Marine Le Pen.

    Le candidat du Front de Gauche, qui appelle les ouvriers à ne pas être des moutons devant l’asservissement productif, devant la finance et le commerce, engage paradoxalement ses troupes à voter comme un seul homme : en élisant le candidat de leur classe. L’individu n’existe donc plus, il se résume à sa condition si l’on poursuit le raisonnement de Jean-Luc Mélenchon.

    Il s’instaure un profond décalage entre le discours du leader et celui des troupes.

    J’ai ressenti un profond décalage entre le discours de leur leader et les milliers de militants présents : les mots sonnent, les pirouettes s’enchainent, l’humour fonctionne et l’égo patriotique se gonfle, mais quand le mot de révolution est prononcé, pour les uns elle est citoyenne, pour les autres elle est ouvrière. Quand le cri de guerre de « Résistance » est lancé, pour les uns cela rappelle la lutte contre l’anti-républicanisme que je partage, pour les autres elle n’est synonyme que de lutte contre la société actuelle, contre le Capitalisme, et contre l’ennemi du siècle dernier : le Bourgeois !

    Jean-Luc Mélenchon se réfère à un hymne qui selon lui nous partageons tous: « Ami, si tu tombes, un ami sort de l’ombre à ta place. » Je pense cependant que pour la plupart des personnes présentes l’Internationale est leur hymne de résistance, plutôt que le Chant des Partisans. Cette idée n’en est que renforcée quand, à la fin de ce meeting, l’assemblée se lève pour entonner ce chant de lutte, ce chant du combat social, ce chant qui fut l’hymne de l’URSS jusqu’en 1944. Pour ma part, c’était une grande première de voir et d’entendre cette démonstration de force au rythme d’un air d’un autre temps et de d’autres luttes. La Marseillaise, une des seules référence qui pourrait nous unir est finalement chantée, mais dans la salle, l’engouement n’est pas le même que pour l’Internationale…

  • Deux actions pour débuter 2012 sous le signe de la générosité

    Posté le 13 jan 2012, sous Actualités, Découvrir | Commentaires fermés Deux actions pour débuter 2012 sous le signe de la générosité

    Voici une belle opération, qui se déroulera sur la commune de Rezé, à l’initiative du Club Kiwanis Nantes Cambronne. En effet, un concert de Gospel sera donné en l’église Notre Dame de Rezé le samedi 21 janvier 2012 à  20h30. L’ensemble des recettes de cet évènement seront redistribuées aux associations qui, en collaboration avec le service d’Oncologie du CHU de Nantes, donnent aux enfants atteints de cancer les moyens de réaliser leurs rêves en leur proposant de merveilleuses sorties.

    Ce concert sera donc une belle façon de commencer l’année 2012 dans la générosité et l’occasion de découvrir pour ceux qui ne connaissent pas l’univers du Gospel avec notamment la présence  du chœur nantais « Amazin’Gospel ».

    Cette invitation me permet également de vous rappeler que depuis le début du mois, la 23ème édition des pièces jaunes est lancée. Ces petites pièces financeront des projets de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Il faut savoir, à titre d’exemple, que ce sont plus de 6 800 projets qui ont été financés dans 433 villes de France depuis 22 ans, et rien que l’année dernière, Pièces Jaunes a généré 3,5 millions d’euros de collecte.

    Alors n’oubliez pas de faire les fonds de vos porte-monnaie et de vos tiroirs, car chaque pièce compte !

  • Meilleurs voeux pour 2012

    Posté le 3 jan 2012, sous Actualités, Mon action | Commentaires fermés

     

     

  • Portrait : La République au coeur de l’engagement

    Posté le 25 déc 2011, sous Actualités, Mon action, Presse et médias | Commentaires fermés Portrait : La République au coeur de l’engagement

    Alors que les campagnes présidentielles des différents candidats au poste de Président de la République se mettent en branle, The Next Generation lance sa série « Les jeunes dans la politique ». Succession d’interviews des sections jeunes issues des différentes mouvances politiques françaises, cette série veut avant tout mettre en valeur une partie de la génération Y qui veut croire en la politique, et qui s’y investit avec l’espoir de rendre le monde plus agréable à vivre.

    Aujourd’hui, je vous invite le portrait qui m’est consacré pour le deuxième volet de cette série d’interview de jeunes engagés.

     

  • Noël en musique

    Posté le 24 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Noël en musique

    Je profite de ce temps de Noël pour vous faire partager une de mes passions personnelles qui est la musique classique et plus particulièrement l’oratorio. L’oratorio est le genre qui regroupe les œuvres lyriques dramatiques principalement.

    En cette période de Noël, je vous invite donc à écouter ce magnifique morceau de Georges Friedrich Haendel, composante de l’œuvre si connue du Messie, et écrite pour être jouer durant la période de Pâques. Elle est aussi jouée en ces temps de l’Avent et de l’Annonciation de la naissance du Christ pour les chrétiens.

    C’est donc  “For unto us a child is born” (Un enfant nous est né), morceau de la première partie du Messie de Haendel que vous allez pouvoir découvrir ici, interprétée par le London Symphony Orchestra.

    Ce morceau de l’œuvre de Haendel reprend un extrait du Livre d’Isaïe chapitre 9 verset 6 : « Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné et la souveraineté a été mise sur ses épaules et son nom est Merveilleux-Conseiller, Dieu-Fort, Père-à-jamais et Prince-de-la-Paix».

     

    Je vous souhaite à toutes et à tous un joyeux noël, de bonnes fêtes de fin d’année et le meilleur pour ces derniers jours de l’année 2011 !

  • Tensions entre Paris et Ankara : la reconnaissance du Génocide Arménien et les leçons de l’Histoire

    Posté le 20 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Tensions entre Paris et Ankara : la reconnaissance du Génocide Arménien et les leçons de l’Histoire

    Sachons tirer les leçons de l’Histoire. N’acceptons pas d’être les témoins passifs, ou les complices, de l’inacceptable.Jacques CHIRAC - 16 juillet 1995

    Jeudi une proposition de loi visant à sanctionner la négation d’un génocide reconnu par la France de 1 an de prison et de 45 000 euros d’amende va être débattue dans l’hémicycle du palais Bourbon.

    Depuis maintenant quelques jours, les autorités turques mettent en garde la France sur cette décision qu’elles jugent « inacceptable ». Ankara menace ainsi la France de sanctions diplomatiques, telles le rappel d’ambassadeurs mais également des sanctions économiques. Il faut noter que pour l’année 2010, les échanges commerciaux s’élèvent  à 12 milliards d’euros. Si l’adoption de ce texte présenté par une députée UMP se réalise, la Turquie pourrait ne plus faire appel à des entreprises Françaises pour des marchés publics. Il faut souligner que si de telles mesures étaient mises en place, la Turquie se verrait sanctionnée car elle est liée par plusieurs traités internationaux de commerce, avec l’Union Européenne notamment.

    Selon le Président turc, Abdullah Gül, une telle loi empêchera toute recherche historique objective sur les événements de 1915-1917 survenus en Anatolie ottomane, qu’une vingtaine d’autres pays, dont la France en 2001, a reconnus comme génocide.

    Je pense que le jour où la Turquie sera en paix avec son histoire, en adéquation avec la Vérité et qu’elle aura fait ce vrai travail d’introspection et de mémoire, elle pourra entrer sans problème majeur dans le cercle des membres de l’Union Européenne. De telles menaces, de tels propos d’un chef d’Etat souligne bien le malaise lié à cette partie noire de l’Histoire turque. Mais c’est un travail important que chaque nation est invitée à faire pour bâtir un avenir sur des fondations stables et apaisées.

    La France a également eu son lot d’heures sombres et aujourd’hui encore, certaines thématiques ont du mal à être abordées, parce que l’Histoire est là et pèse toujours. Un sentiment de fausse culpabilité est donc toujours palpable, une fois le travail de Vérité et de mémoire achevé, il faut pouvoir passer à autre chose et trouver dans ces zones d’ombre de quoi enrichir notre avenir.

    Je vous invite à lire ou à relire le discours de J. Chirac, prononcé le 16 juillet 1995 à l’occasion de la commémoration de la Rafle du Vélodrome d’hivers à Paris.

    Lire le Discours de J.CHIRAC – 16 juil. 1995

  • Label Origine France Garantie

    Posté le 17 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Label Origine France Garantie

    Avec Yves JEGO, lors de la présentation du concept Origine France aux Jeunes Radicaux de Loire Atlantique

    L’actualité de ces derniers jours a ramené sur le devant de la scène médiatique le label Origine France Garantie porté, depuis maintenant plus d’un an, par Yves JEGO.

    Alors qu’il venait juste de remettre son rapport au Président de la République, Yves était venu à Nantes à l’occasion d’un apéritif organisé par les Jeunes Radicaux, nous parler de ce concept et de l’enjeu que la consommation de produits fabriqués en France pouvait bien représenter dans l’économie. C’est bien là que cette idée prend tout son sens, le label ne valorise pas forcement des entreprises françaises mais des entreprises qui produisent en France et qui utilisent des produits issus ou fabriqués en France.  Ce label est avant tout une information pour le consommateur qui veut acheter de façon patriotique, face à la mondialisation l’acheteur sera aujourd’hui informé et pourra donc choisir en sachant la véritable origine et sera à même d’agir pour préserver l’emploi en France. Cette information est une arme légale pour non pas aller contre la mondialisation, qui est un phénomène indispensable et trop puissant, mais bien pour profiter de son action en valorisant les initiatives et les choix que font certains entrepreneurs et industriels en utilisant le savoir-faire français et la qualités des produits français.

    Nous allons tous pouvoir être des acteurs pour protéger l’avenir des entreprises françaises.

    En parallèle de ce label se pose également le débat autour de l’achat des produits par les collectivités, les règles contraignantes des marchés publics et les questions autour de la préférence nationale qui sont des moyens pour protéger notre économie. La question écologique entre également en jeu, car la consommation de ce qui est fabriqué localement demande moins de transport et par conséquent moins de pollution.

    C’est avec des mesures simples et pragmatiques, telles ce label d’information et couplées une conscience citoyenne que l’on peut favoriser notre économie. A travers ce concept porté par le député radical Yves JEGO, nous allons tous pouvoir être des acteurs pour protéger l’avenir des entreprises françaises.

  • Conférence de Durban : Chronique d’un échec en demi-teinte

    Posté le 11 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Conférence de Durban : Chronique d’un échec en demi-teinte

    17ème Conférence des Nations Unis, 194 pays, plus de 130 ministres, des centaines de délégations et un seul objectif en perspective : réduire de manière drastique les émissions mondiales de gaz à effet de serre pour limiter la hausse de la température de la planète à 2°C.

    Depuis 1997 et la signature du protocole de Kyoto, qui reste encore à ce jour le seul traité qui impose des engagements contraignants aux pays industrialisés, le processus avance très lentement. Celui-ci, entré en vigueur en 2005, visait de faire baisser de 5,2% les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2012…des résultats loin d’être atteints.

    En 2005, le protocole de Kyoto visait de faire baisser de 5,2% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2012…des résultats loin d’être atteints !

    En 2009, les négociations de Copenhague sont un échec, le sommet débouche sur une déclaration d’intention, pas d’accord, ni même d’objectifs. C’est aussi à cela que devait répondre la Conférence de Durban, l’énonciation d’une « feuille de route » imposant des objectifs de réductions d’émission de GES à tous les pays du monde, Kyoto ne s’appliquant ni aux États-Unis, qui ne l’ont jamais ratifié, ni aux grands émergents comme la Chine, l’Inde ou le Brésil.

    Les discussions qui ont démarré le 28 novembre, largement éclipsés par la crise de l’euro, devaient en principe se terminer vendredi soir.

    « Le changement et les solutions sont toujours possibles, dans les discussions, les Etats et les partis auront besoin de regarder au-delà de leurs intérêts nationaux afin de trouver une solution globale pour le bien commun et qui bénéficie à toute l’Humanité » ainsi clamait Jacob Zuma, Président de l’Afrique du Sud.
    C’était sans compter sur le Canada, qui quelques heures après cette déclaration, annonçait qu’il ne renouvelait pas sa signature après 2012 du protocole de Kyoto. C’est Peter Kent, Ministre de l’Environnement qui s’est exprimé à la tribune au nom du Canada : « Nous devons être justes si nous voulons être efficace. C’est pourquoi, pour le Canada, le protocole de Kyoto n’est pas la solution. C’est un accord qui recouvre 30% des émissions mondiales, selon certaines estimations, peut-être même moins que 15% ».

    Ce week-end marathon de prolongation débouche finalement, non pas sur un accord, mais une nouvelle déclaration d’intention, en effet, les pays du monde entier s’engagent à limiter leur émission de GES, et se donnent 3 ans pour déterminer les règles qui seront applicables à tous, Chine, États-Unis, Inde, Russie et Japon compris. Dans cette course, l’Union Européenne semblait bien seule et Kyoto reste encore à ce jour sous assistance respiratoire…

  • Anniversaire de la Loi de Séparation des Eglises et de l’Etat – Diner de la République

    Posté le 9 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Anniversaire de la Loi de Séparation des Eglises et de l’Etat – Diner de la République

    9 Décembre 1905 – 9 Décembre 2011

    Parce que nous croyons en une République des droits et des devoirs, en une République une et indivisible qui réconcilie, accueille, instruit et protège, nous avons le plaisir de la célébrer ensemble.Jean Louis BORLOO

    Cette année encore, une délégation d’une vingtaine de Radicaux Valoisiens de Loire-Atlantique participera à la 2ème édition du Diner de la République, à l’invitation de Jean Louis BORLOO.

    Il est important de rappeler notre attachement à la Laïcité de la République française ; et cette date du 9 décembre doit être chaque année célébrée comme une fête de l’Union républicaine.

    Aujourd’hui, la réalité n’est plus la même qu’en 1905, on note un désintérêt croissant pour le religieux en général et l’on observe une métamorphose du paysage des religions présentes en France.

    Cependant, ce qui est remarquable dans ce Diner de la République, et plus largement dans le principe de Laïcité comme l’entend le Parti Radical, c’est son actualité. Toutes les religions, les obédiences, les croyances ou les non croyances ont leur place, doivent être respectées et respecter à leur tour les exigences de ce qui doit nous unir avant tout, à savoir la République, ses principes, ses valeurs et ses symboles.

    Aujourd’hui plus que jamais, l’histoire nous l’a déjà montré, nous devons au nom de la Laïcité veiller et lutter contre tous les communautarismes et l’extrémisme qui pourraient venir affaiblir la République en ces temps de doute, de crise et de difficultés.

  • Manifeste-toi ! pour une France Juste

    Posté le 4 déc 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Manifeste-toi ! pour une France Juste

    A l’occasion de l’élection présidentielle, et encore plus depuis que le Parti Radical ne sera plus représenté dans cette  bataille électorale, il est important que les idées, les propositions et le modèle d’avenir que proposent les radicaux, entrent pleinement dans le débat. Pour ce faire, les Jeunes Radicaux ont décidé d’interpeller les jeunes et les moins jeunes à se manifester et faire remonter leurs préoccupations majeures. La Nouvelle Génération appelle ainsi les français et françaises à être eux-mêmes acteurs du débat et rédacteurs des futures propositions qui orienteront l’avenir de la France des 2012.

    Pour cela, une plateforme interactive a été mise en place via le réseau social Facebook, pour pouvoir communiquer, échanger et débattre de façon concrète sur de grandes thématiques telles le logement, la fiscalité ou encore l’environnement.

    Ce sont au fil des manifestations où régnaient les valeurs républicaines de Démocratie, de Justice Sociale et de Laïcité que l’Histoire contemporaine de France fut écrite.

    Rejoignez l’Opération sur Facebook :

    http://www.facebook.com/manifestetoi

  • Page 4 of 7« First...«23456»...Last »

Blog realise par MBG Ouest COM - Mentions legales