• La Fête de la Science souffle ses 20 bougies

    Posté le 13 oct 2011, sous Actualités | Commentaires fermés La Fête de la Science souffle ses 20 bougies

    La manifestation qui permet chaque année aux petits et grands de manipuler, de tester, de participer à des visites de laboratoires, de dialoguer avec des chercheurs ou de découvrir les métiers de la recherche a entamé hier sa vingtième édition. Jusqu’à dimanche soir, la science investit les lieux publics et les chercheurs vont à la rencontre des scolaires et des passionnés en tout genre à travers plusieurs milliers d’animations gratuites, partout en France.

    Rendre accessible la science par une approche concrète

    Au-delà d’une simple opportunité pour les jeunes de s’informer, de poser des questions en direct, et pourquoi pas de se découvrir une vocation grâce à l’échange d’idées et d’expériences avec ceux qui pratiquent la science au quotidien, c’est la volonté de rapprocher le citoyen du monde parfois fermé de la recherche scientifique qui transparait dans cette initiative lancée en 1991 par Hubert Curien, alors ministre de la Recherche et de l’Espace.

    Pour ses 20 ans, la Fête de la Science s’axera autour des deux thématiques que sont la chimie, à l’occasion de l’année internationale de la Chimie décidée par l’ONU, et l’Outre Mer, célébrant ainsi à sa manière l’année des Outre Mer français.

    La Fête de la Science à Nantes

    Village des sciences  –  Vendredi 14, samedi 15, dimanche 16  –  Place du Commerce
    Forum d’animations et d’expérimentations rassemblant sur plusieurs jours, divers acteurs de la recherche, de la science et de la technologie. Tout Public

    Et de multiples autres manifestations : information sur le Site internet officiel

  • Zoom sur les retraités en France à l’occasion de la semaine Bleue

    Posté le 7 oct 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Zoom sur les retraités en France à l’occasion de la semaine Bleue

     

    Notre passé et notre avenir sont solidaires …Gérard de Nerval - Aurélia ou le rêve et la vie - 1855

    A l’approche de la semaine Bleue qui met à l’honneur les retraités et les personnes âgées, du 17 ou 23 octobre prochains, et à la lumière de l’actualité sociale de ces derniers jours, un sujet sur les retraités m’a paru s’imposer sur ce blog.

    En effet, jeudi, à l’appel de plusieurs formations syndicales, plusieurs milliers de retraités ont manifestés pour exprimer leur mécontentement contre le report de la réforme de la dépendance, en opposition aux mesures gouvernementales de réduction des déficits publics ou encore vis-à-vis de la réduction de leur pouvoir d’achat.

    En 2050, les plus de 65 ans représenteront plus d’un quart de la population française.

    Aujourd’hui, nous comptons plus de 15 millions de retraités en France et leur nombre est croissant, l’année dernière c’est plus de 700 000 retraités qui sont venus grossir les rangs de cette catégorie de la population. On estime qu’en 2050, les plus de 65 ans représenteront plus d’un quart de la population française. Derrière ces chiffres, c’est aussi une nouvelle réalité économique et sociale qui se dessine et va continuer à se dessiner durant les prochaines décennies. D’un côté, des nouveaux marchés vont voir leur activité exploser, on peut penser au tourisme, à l’expatriation ou encore aux activités de bien-être et de détente qui vont profiter de cette augmentation massive de retraités. Mais d’un autre côté, il y a une réalité sociale qui va de pair avec le vieillissement de la population, synonyme de maladies, d’accompagnement personnalisé, d’augmentation du nombre de pensions et d’allocation.

    Alors quand d’un côté, compte tenu de la situation de crise des finances publique, on préfère repousser la question de la dépendance à l’après 2012, et que de l’autre on veut faire de la Jeunesse la Grande cause, j’ai peur qu’on oublie un peu ceux qui, durant leur vie active, ont donné, ont participé et ont travaillé pour être en retraite aujourd’hui.

    S’occuper des jeunes c’est bien, c’est l’avenir ! Mais n’oublions pas ceux qui ont déjà donné et à qui nous devons beaucoup.

    La semaine Bleue : du 17 au 23 octobre 2011 : www.semaine-bleue.org

    Activités organisées à Saint Sébastien à cette occasion : Inscriptions et programme

  • Une décision lucide et courageuse

    Posté le 3 oct 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Une décision lucide et courageuse

    C’est avec une certaine tristesse que nous avons appris hier soir que Jean-Louis BORLOO ne portera pas notre projet à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012. Cette décision est réfléchie, emplie de sagesse et de courage, à l’image des grands rendez-vous et des grandes décisions que les radicaux ont déjà dû prendre durant leur plus de 110 ans d’ancienneté. Cette décision place l’intérêt général au-dessus de toutes les préoccupations, avant l’intérêt d’un homme ou d’un clan.

    Le Parti Radical, qui a participé à l’enracinement de la République, ne doit en aucun cas participer à son affaiblissement.

    En effet, le difficile climat actuel financier, économique et social, peut laisser place à une certaine « confusion » comme l’a signifié Jean-Louis BORLOO, cette confusion peut être le terreau d’évènements plus graves et dangereux pour les valeurs auxquelles nous croyons et notamment pour la République. Dans ce rendez-vous particulier entre un homme et le peuple français, Jean Louis Borloo a estimé que les conditions essentielles n’étaient réunies, notamment concernant le rassemblement des Centres. La famille centriste est en effet encore divisée sur de nombreux sujets et, au-delà de certaines valeurs qui nous rassemblent, nous devons aujourd’hui travailler à réduire ces différences pour bâtir, à plus long terme, une nouvelle offre politique. A la lumière des divergences actuelles, 2012 est certainement trop proche et une échéance trop risquée pour notre jeune formation encore non affermie pour entrer pleinement dans la bataille démocratique qu’est l’élection présidentielle.

    Cette décision personnelle ne doit pas nous faire perdre cette dynamique créée depuis un an, nous avons réfléchi et bâti un manifeste qui se veut visionnaire et solidaire et qui ne s’arrêtera pas à 2012, nous devons continuer à travailler à son enrichissement et diffuser sans relâche nos propositions pour une société plus Républicaine, plus Ecologique et plus Sociale pour les 30 prochaines années.

  • Le Parti Radical, un parti de responsabilités

    Posté le 3 oct 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Le Parti Radical, un parti de responsabilités

    Hier soir, au cours du journal télévisé de TF1, Jean Louis Borloo a fait part aux Français de sa décision de ne pas être candidat à l’élection présidentielle de 2012. Dans une lettre adressée aux Radicaux, le Président du Parti Radical revient sur les événements qui l’ont conduits à cette lourde décision :

     

    Chers amis radicaux,

    Depuis que je suis membre du Parti Radical, je n’ai jamais cessé de me poser une seule question : comment défendre au mieux les valeurs, les idées et les intérêts de notre famille alors que notre pays traverse l’une des plus graves crises de son histoire ? Une crise qui, comme chacun sait, n’est pas que financière, mais économique, politique et morale.

    À partir de 2002, j’ai défendu, avec d’autres, notre identité au sein du Gouvernement. C’est en m’inspirant de nos prédécesseurs et de notre tradition, que j’ai bâti une nouvelle méthode fondée sur le rassemblement des forces vives de la Nation autour d’objectifs communs. Celle-ci a permis d’élaborer et de mettre en œuvre le plan de rénovation urbaine, le plan de cohésion sociale, le Grenelle de l’Environnement, avec les résultats que l’on connaît : rénovation totale des 450 quartiers sensibles, baisse du chômage de 10,2% à 7,7% en trois ans, relance massive de la construction de logements, y compris des logements sociaux, accélération de la mutation écologique. Dans ces combats, j’ai toujours pu compter sur votre soutien, sur votre fidélité et sur votre amitié. Ce bilan est donc aussi le vôtre, celui du Parti Radical.

    En 2002, nous avons été nombreux à croire, en toute honnêteté, à la création d’un grand parti de la droite et du centre sur le modèle de la CDU allemande. Nous avons cru de bonne foi, qu’il était possible de peser de l’intérieur sur les grandes orientations du parti présidentiel. Nous avons également appelé, il y a un an, à un puissant virage social autour de nos valeurs humanistes. Cet appel, hélas, n’a pas été entendu, créant au sein de l’UMP, un profond déséquilibre et suscitant chez nous, un réel malaise. Dès lors le choix était simple : se soumettre et disparaître ou reprendre notre indépendance pour exister.

    Le 14 mai 2011, vous avez été 93% à choisir l’indépendance pour créer, avec d’autres, une nouvelle alliance républicaine, écologiste et sociale. Comme je l’ai toujours dit, cette alliance s’inscrit résolument dans la durée et a vocation à devenir, un jour, majoritaire au Parlement. Certains d’entre vous m’ont également encouragé à me présenter à l’élection présidentielle. Je les ai entendus. J’ai quitté le Gouvernement et je me suis préparé longuement, méthodiquement, avec honnêteté et avec rigueur. Je leur ai donné rendez-vous à l’automne, conscient que notre pays allait connaître de profonds bouleversements durant l’été.

    Quelle est la situation aujourd’hui ? Quelle est mon analyse ? Tout d’abord, force est de constater que la dynamique des centres ne s’est pas créée : ni sur le projet, ni sur les hommes. Les raisons en sont multiples : manque de temps, malentendus, incompréhensions. J’en prends, évidemment, ma part de responsabilité. Sans cette dynamique, je ne vois pas comment une candidature centriste peut prétendre accéder au second tour et l’emporter. Je reste néanmoins convaincu que la France a besoin d’une grande formation humaniste et laïque, profondément européenne, assumant pleinement la diversité de notre pays. Les radicaux ont naturellement vocation à en assumer le leadership.

    Par ailleurs, la France, comme le reste du monde, fait face à une crise sans précédent suscitant un sentiment de crainte, de repli sur soi et de peur. Elle favorise également le développement de mesures simplistes, la recherche de bouc émissaires et le populisme. S’y ajoute un climat de suspicion généralisé lié à un interminable feuilleton judiciaire qui n’épargne aucune institution. Le risque populiste, en France comme en Europe, est réel. Et je ne veux pas faire courir ce risque aux Français. Je ne souhaite pas, non plus, que certains tiennent les radicaux pour responsables d’une situation à laquelle ils sont totalement étrangers. Comme bon nombre de nos prédécesseurs je pense avoir le sens de l’Etat et être un honnête homme.

    Je sais que ma décision en décevra certains. Je comprends leur déception et partage leur amertume. Il aurait été bien plus facile de profiter des difficultés de la majorité, et notamment de la défaite au Sénat, pour exister et nous démarquer. Mais, c’est une lecture trop rapide et superficielle. J’assume mes responsabilités. Je voudrais également rassurer mes amis : je n’ai rien demandé, rien négocié et surtout rien abandonné de nos convictions. Le combat pour une France humaniste ne fait que commencer. Ce combat est le nôtre et comme au début du 20ème siècle, la France a besoin de nous, de notre audace, de notre tradition d’ouverture et de notre culture du consensus. Oui, nous allons nous battre. Nous allons nous battre contre les tentations de repli, le rejet de l’autre, la recherche de boucs émissaires, et l’intolérance. Et puis, nous allons nous battre pour accélérer la recomposition du paysage politique français autour d’une grande famille humaniste et laïque. Cela a déjà commencé. En témoignent les dernières élections sénatoriales où les candidats centristes ont nettement mieux résisté que ceux issus des rangs de la majorité. Il y aura, en juin 2012, de nombreux candidats qui porteront les couleurs radicales et de l’Alliance.

    Chers amis radicaux, en raison de notre histoire, nous avons l’habitude des choix difficiles. Nous les avons toujours effectués en conscience, en vérité et en responsabilité, en évitant le double écueil de la facilité périlleuse et du confort coupable. Nous avons toujours choisi la voie de la raison au sein d’un paysage politique sujet à des passions violentes et contraires. C’est la voie que j’ai choisie. C’est celle que je vous propose.

    Jean Louis Borloo

  • Des tablettes numériques à 1 euro/jour pour les étudiants

    Posté le 30 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Des tablettes numériques à 1 euro/jour pour les étudiants

    Galaxy Tabs et Ipad sont les deux tablettes disponibles avec cette offre

     

    En cette période de rentrée 2011 dans les facultés et grandes écoles, on compte plus de 2.4 millions d’étudiants en France. Pour l’ensemble de ces étudiants, et sans restriction d’âge ou de ressources, une offre de tablette numérique à « un euro par jour » pendant deux ans va être lancée, à l’initiative du ministre de l’enseignement supérieur, Laurent WAUQUIEZ, et en partenariat avec l’opérateur Orange.

     

    Un moyen de favoriser l’Egalité des Chances

    Cette mesure va permettre d’étendre la diffusion d’internet à de nombreux étudiants, accès qui a été reconnu aujourd’hui comme « un droit » par le ministre. Cette opération ne coutera rien à l’Etat, car c’est l’opérateur privé qui prendra en charge cette offre, malheureusement seul Orange a répondu à l’invitation de Laurent WAUQUIEZ, qui considère être « le devoir des grandes entreprises de télécoms » que d’œuvrer à la diffusion des moyens de communication et, de façon plus large, des savoirs.

    Offre « Let’s go Proxima Etudiant » par Orange : 1 Go/mois + email et hotspot Orange illimités

    Retrouvez le communiqué de presse de Laurent WAUQUIEZ : site du ministère

     

  • Réactions à la suite des élections sénatoriales de Septembre 2011 en Loire-Atlantique

    Posté le 26 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Réactions à la suite des élections sénatoriales de Septembre 2011 en Loire-Atlantique

    Les Radicaux, par la voix d’Isabelle MERAND, Vice-présidente du Parti Radical et Présidente de la fédération des Pays de la Loire, ainsi que de celle d’Adrien BARON, Responsable Départemental des Jeunes Radicaux, se félicitent de la victoire de Joël GUERRIAU. Son élection représente, notamment pour l’agglomération nantaise, un nouveau souffle et des nouvelles perspectives qui s’ouvrent pour les mois et les années à venir. De plus, nous ne pouvons que nous réjouir du maintien au Sénat de la sensibilité centriste sur l’échiquier politique départemental en la personne de Joël GUERRIAU.

    Isabelle MERAND et Adrien BARON saluent également la réélection d’André TRILLARD dans ses fonctions de sénateur de Loire Atlantique, l’expérience et la connaissance des territoires sont encore des qualités indispensables pour mener à bien un tel mandat. Nous savons qu’André TRILLARD saura, en collaboration avec Joël GUERRIAU, travailler au développement de notre département et valoriser sans relâche nos richesses locales.

    Nous souhaitons également attirer l’attention des sénateurs socialistes qui sont appelés à présider le Sénat, à ne pas dissiper l’âme de l’institution. Le Sénat n’est pas l’Assemblée Nationale et la sagesse, le compromis et la réflexion sont des valeurs et des pratiques essentielles au Sénat qui garantissent ainsi la stabilité de notre République.

    Enfin, Isabelle MERAND et Adrien BARON saluent le travail accompli par Gisèle GAUTHIER et Monique PAPON durant toutes ses années au sein de la Haute Chambre et partagent avec elles le souhait de ne pas voir la parité diminuer au sein de cette assemblée.

    Résultats des Elections Sénatoriales en Loire Atlantique

    Elus :

    • Ronan Dantec (Europe-Ecologie Les Verts)
    • Joël Guerriau (Nouveau Centre)
    • Michelle Meunier (PS)
    • André Trillard (UMP) – Réélu
    • Yannick Vaugrenard (PS)

  • Réaction : Le Serment aux Armes de l’UMP

    Posté le 23 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Réaction : Le Serment aux Armes de l’UMP

    Cette semaine se tenait une convention nationale au sein de l’UMP ayant pour thème la Défense Nationale, une des propositions ressorties de cette rencontre a ainsi fait l’actualité médiatique, le fameux « Serment aux Armes ».

    Cette formule me rappelle le célèbre refrain du Chant du Départ, hymne du Ier Empire et chant révolutionnaire.

    La République nous appelle
    Sachons vaincre ou sachons périr
    Un Français doit vivre pour elle
    Pour elle un Français doit mourir

    Chant du départ - 14 juillet 1794

    J’approuve l’UMP sur le fait que l’Armée a toute sa place dans l’identité nationale, tout comme sur la constatation que les français ont un attachement particulier avec leurs forces armées. Mais que la formulation de « Serment aux Armes » est maladroite et restrictive pour promouvoir ou bien faire naitre un esprit patriotique chez les jeunes et les nouveaux français !

    Notre république et notre nation ne se résume pas au service des armes, il y a tant de richesses culturelles, historiques et patrimoniales qui façonnent l’identité de la France, pourquoi vouloir raccourcir celles-ci au service des armes. Je pense que, pour le coup, l’UMP a vu un peu trop petit et qu’une allégeance à la République ou un serment de citoyenneté française prêté sur le Préambule de la Constitution de la Vème République, qui reprend à mon avis les fondamentaux de notre pacte de société, serait symboliquement plus fort et fondamentalement plus juste.

    Comment vouloir que des jeunes prêtent serment pour se battre pour la France, alors que les valeurs républicaines et humanistes ne sont pas mises en avant ? Enfin, comme le dis la chanson, c’est la Liberté qui guide nos pas.

    Pour approfondir cette réflexion, je vous invite à lire ou relire « L’Âme de la France : Une histoire de la Nation des origines à nos jours » de Max Gallo
  • Un weekend de Lutte contre la Mucoviscidose

    Posté le 20 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Un weekend de Lutte contre la Mucoviscidose

    Ce weekend, de multiples actions vont se dérouler dans le département pour soutenir l’association de Lutte contre la Mucoviscidose. En effet de multiples virades vont avoir lieu pour donner du souffle à ceux qui en manquent.

    Donner du souffle à ceux qui en manquent

    La mucoviscidose touche plusieurs organes principalement les voies digestives et respiratoires. En France, un nouveau-né sur 4200 est touché par la mucoviscidose. En effet, cette maladie génétique est assez fréquente. Ainsi, 2 millions de personnes sont porteuses du gène et peuvent le transmettre à leur enfant. Environ 200 enfants naissent chaque année en France avec la mucoviscidose.

    Cette maladie peut toucher tous et toutes, membres de notre famille, proches et connaissances, alors n’hésitons pas à donner quelques heures de notre temps et un don à l’occasion d’une marche. Dimanche, sur le site du Chêne Gala à Rezé, vous allez pouvoir vous inscrire et participer à une randonnée pédestre, tout comme sur la ville de Vertou au parc du Loiry où est aménagée une marche libre de 7 ou 15km.

    Bien d’autres actions sont également au programme, je vous laisse les découvrir sur le site de l’association de la région
  • 23ème éditions des Journées du Patrimoine

    Posté le 16 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés 23ème éditions des Journées du Patrimoine

    Le troisième week-end de septembre est la date traditionnelle, depuis maintenant 23 ans, des Journées du Patrimoine.

    Je profite de cette occasion pour vous faire partager quelques chiffres en lien avec la Culture en France.

    56 millions de visiteurs attendus dans plus de 1 000 musées.

    2011 sera une année record en terme de fréquentations des musées avec 56 millions de personnes visitant les 1 034 musées ouverts, il est intéressant de noter que 60% de ces visites se concentrent sur Paris ou l’Ile de France. C’est ainsi que dans le palmarès des 12 musées les plus fréquentés, on compte 11 musées parisiens, avec en tête le Louvres qui accueille 8.32 millions de visiteurs (record mondial).
    Au niveau du patrimoine géré par les monuments nationaux, on retrouve en tête des visites l’Arc de Triomphe, suivi de près par un monument de province, à savoir l’abbaye du Mont Saint Michel qui capitalise près de 1.2 millions de visiteurs cette année.
    Notre région bénéficie également de hauts lieux culturels avec la présence du Puy du Fou qui est aujourd’hui le deuxième parc d’attraction en terme de fréquentation journalière, ou l’ONPL (Orchestre National des Pays de la Loire) qui donne plus de 200 concerts par an, ce qui rassemble près de 200 000 spectateurs. Note région offre également d’un riche patrimoine naturel parmi lesquels le lac de Grand Lieu en Loire-Atlantique et une partie du marais poitevin en Vendée.

    Voici maintenant quelques idées de sorties pour ce week-end :

    A Saint Sébastien, vous allez pouvoir découvrir la Folie de la Gibraye, une magnifique bâtisse des bords de Loire, reflet de l’époque où notre fleuve était une véritable route de commerce. Je vous invite également à profiter de l’ouverture de la Maison des Citoyens à Saint Sébastien, où vous pourrez remarquer dans la salle du conseil de l’ancien Hôtel de Ville des tableaux napoléoniens de Mérot du Barré. Comme chaque année, un détour par l’Eglise du bourg sera l’occasion d’une visite exceptionnelle des combles et du clocher.
    Le programme de ville de Nantes est également riche en surprises, avec notamment un circuit souvenir autour du 70ème anniversaire des Otages de la Seconde Guerre Mondiale, ou bien encore la visite du musée Compagnonique dans le manoir de la Haultière où des compagnons vous éclaireront sur l’art des métiers !

    Bon week-end à tous !

    Journées du Patrimoine à Saint Sébastien : Sur les traces de Gargentua

    Plus d’info : sur le site de la ville de Saint SébastienTélécharger la plaquette

    Journées du Patrimoine à Nantes : sous le signe du Voyage

    Plus d’info : sur le site de la ville de Nantes

     

  • Université d’été de l’ARES

    Posté le 12 sept 2011, sous Actualités | Commentaires fermés Université d’été de l’ARES

    Ce weekend se déroulait à la Grande Motte, les 1ères Universités d’été de l’ARES (Alliance Républicaine Ecologique et Sociale), et ce sont plus 1 600 militants des quatre formations de l’Alliance qui s’étaient donnés rendez-vous, afin de lancer ensemble le coup d’envoi de la rentrée politique des Républicains Sociaux.

    La France est grande lorsqu’elle est juste.

    Au programme, différents ateliers ayant le thème de la Crise en commun, afin de débattre, réfléchir et proposer ensemble des pistes de réflexion et des angles d’attaque face aux doutes de la jeunesse ou aux difficultés de la classe moyenne, par exemple.

    Les discours politiques des leaders de nos formations ont également ponctués ce weekend.  Jean-Louis BORLOO a tenu à rappeler que « Notre principale Règle d’Or sera bien évidemment la justice sociale », il est également revenu sur ses mesures face à la crise de la dette en insistant sur le fait que «  Le modèle occidental ne se sauvera pas si la taxe sur les transactions financières ne se met pas en place rapidement » ; et en souhaitant vivement une « dissociation des banques de dépôt et des banques d’investissement ».  Sur la question de sa candidature à la présidence de la République, il a annoncé «  j’irai au bout de ma logique, parce que je ne badine pas avec l’engagement politique. »

    Je suis dans la dernière ligne droite. Très bientôt, je parlerai aux Français.Jean-Louis BORLOO

    C’est dans la simplicité et dans une ambiance estivale, que nous avons profité de ces Universités d’été pour aller à la rencontre de nos compagnons du Nouveau Centre, de la Convention Démocrate et de la Gauche Moderne afin de se connaitre, de dialoguer et commencer à bâtir de nouveaux liens, ayant comme pierre angulaire l’envie de Justice.

  • Page 6 of 7« First...«34567»

Blog realise par MBG Ouest COM - Mentions legales